D'une part, la loi 39/2015, du 1er octobre, sur la procédure administrative commune des administrations publiques (LPACAP) reconnaît à l'article 13.a) le droit des personnes de communiquer avec les administrations en relation avec elles via un accès électronique général Point (PAGE) de l'Administration.

Le PAGE, cependant, n'est pas défini par la LPACAP car il vise à simplifier et à concentrer dans un portail centralisé tous les canaux de communication avec le public. Bien que le décret royal 1671/2009, portant application de la loi 11/2007, contienne une référence au point d'accès général, il est prêché à l'égard de l'administration de l'État et non du reste des administrations.

D'autre part, conformément à la loi 40/2015, du 1er octobre, sur le régime juridique du secteur public (LRJSP), chaque administration publique doit créer un bureau électronique pour l'exercice de ses pouvoirs. . Le LRJSP lui-même détermine également qu'un portail Internet doit être disponible. Aucun d'entre eux n'est égal à PAGE.

En effet, selon l'article 38 de la LRJSP, le siège électronique est l'adresse électronique accessible aux citoyens par l'intermédiaire des réseaux de télécommunications, propriété d'une administration publique.

Et le portail Internet, régi par l'article 39 de la LRSJP, comme point électronique permettant l'accès aux informations publiées.

Par conséquent, l'accès prévu au LPACAP et au LRJSP est un portail – un site Internet – de l'Administration où sont répertoriés tous les liens vers les différents sièges électroniques de l'Administration.

D'un point de vue pratique, et selon le modèle d'interopérabilité catalan, le Consortium AOC travaille à mettre à la disposition du secteur public catalan une PAGE qui regroupe tous les sièges électroniques catalans, qui à leur tour seraient connectés au point de l'accès à l'État.

Contexte juridique

Loi 39/2015

Article 13. Droits des personnes dans leurs relations avec les administrations publiques.

« Ceux qui, conformément à l'article 3, ont la capacité d'agir devant les administrations publiques, sont titulaires, dans leurs rapports avec elles, des droits suivants :

a) Communiquer avec les administrations publiques à travers un point d'accès général électronique de l'Administration. »

Loi 40/2015

Article 38. Le siège électronique.

"1. Le siège électronique est l'adresse électronique, accessible aux citoyens à travers les réseaux de télécommunications, dont la propriété correspond à une administration publique, ou à un ou plusieurs organismes publics ou entités de droit public dans l'exercice de leurs compétences. »

Article 39. Portail Internet.

«Portail Internet désigne le point d'accès électronique dont la propriété correspond à une administration publique, un organisme public ou une entité de droit public qui permet l'accès via Internet à des informations publiées et, le cas échéant, au siège électronique correspondant.

Solutions connexes


Réalisé par Zendesk