L'article 44 de la loi 39/2015, du 1er octobre, sur la procédure administrative commune des administrations publiques (LPACAP) prévoit qu'en cas de notification infructueuse, la notification doit être faite au moyen d'un avis publié au BOE.

Auparavant et à titre facultatif, le même article prévoit la publication d'une annonce dans d'autres journaux officiels (par exemple, DOGC, BOP), et sur le tableau d'affichage du conseil municipal de la dernière adresse de l'intéressé ou du consulat ou de la section consulaire. de l'ambassade correspondante. En outre, les administrations publiques peuvent également utiliser d'autres formes complémentaires de notification par d'autres moyens de diffusion, mais en aucun cas l'utilisation de celles-ci n'exclut l'obligation de publier au BOE.

Dans le même sens est prononcée la troisième disposition supplémentaire de la LPACAP, qui prévoit en tout cas la publication d'une annonce dans le BOE pour la pratique des notifications infructueuses qui se produisent dans le cadre de procédures qui ont des réglementations spécifiques, toujours que dans un précédent et de façon facultative peut se réaliser dans la forme que celui-ci établit.

D'autre part, l'article 45 prévoit que lorsqu'une loi ou une règle réglementaire ordonne la publication des actes et communications de l'administration sur le tableau d'affichage, cette publication est réputée satisfaite de sa publication au Journal officiel correspondant.

Comme on le voit, tout cela montre le caractère secondaire et facultatif de la publication sur le babillard du LPACAP.

Néanmoins, le rôle que joue le tableau d'affichage au regard de l'obligation de transparence des organismes publics est incontestable, facilitant la publicité active des actes administratifs.

Contexte juridique

Loi 39/2015 :

Article 44. Notification infructueuse.

"Lorsque les intéressés par une procédure sont inconnus, le lieu de la notification est inconnu ou, une fois tentée, ne peut être pratiquée, la notification doit être faite au moyen d'un avis publié au "Journal officiel de l'Etat".

De même, à l'avance et à titre facultatif, les administrations peuvent publier une annonce au bulletin officiel de la Communauté autonome ou de la province, sur le tableau des édits du conseil municipal de la dernière adresse de l'intéressé ou du consulat ou agent consulaire de l'ambassade correspondante.

Les administrations publiques peuvent établir d'autres formes complémentaires de notification par d'autres moyens, qui n'excluent pas l'obligation de publier l'avis correspondant au "Journal officiel de l'État". "

Article 45. Publication.

« 4. Sans préjudice des dispositions de l'article 44, la publication des actes et communications qui, par une disposition légale ou réglementaire, doit être faite sur un tableau d'affichage ou un édit, s'entend comme complétée par sa publication au journal officiel correspondant. "

Troisième disposition additionnelle. Notification au moyen d'une annonce publiée au "Journal officiel de l'État".

"1. Le "Journal officiel de l'Etat" doit mettre à la disposition des différentes administrations publiques un système automatisé de dépôt et de gestion électronique pour la publication des avis de notification prévus à l'article 44 de la présente loi et dans Ce système complémentaire, qui doit respecter les les dispositions de la présente loi et de ses règlements d'application, doivent garantir la rapidité de publication et son insertion correcte et précise, ainsi que l'identification de l'organisme expéditeur.

2. Dans les procédures administratives qui ont des réglementations spécifiques, si les cas prévus à l'article 44 de la présente loi s'appliquent, la pratique de la notification doit être effectuée, dans tous les cas, au moyen d'une annonce publiée au "Bulletin Officiel de l'État". », sans préjudice du fait qu'auparavant et à titre facultatif, il peut être fait de la manière prévue par les règlements spécifiques mentionnés.

3. La publication au Journal officiel de l'État des annonces visées aux deux paragraphes précédents est effectuée sans aucune contrepartie financière par ceux qui en ont fait la demande. "

Solutions connexes

eTauler

VÔTRE (via EACAT)



Réalisé par Zendesk