La loi 40/2015, du 1er octobre, sur le régime juridique du secteur public (LRJSP) prévoit expressément que les organes collégiaux peuvent être constitués, convoquer et tenir des sessions, adopter des accords et rédiger des actes tant en personne qu'en personne. distance. De plus, les sessions peuvent être enregistrées en audio et en vidéo. Dans ce cas, le dossier d'enregistrement, accompagné d'un certificat du secrétaire attestant son authenticité et son intégrité, peut accompagner le procès-verbal de la séance.

Certes, la LRJSP exclut l'application de ces préceptes aux instances dirigeantes collégiales, mais en application d'une interprétation herméneutique de la réglementation de l'administration électronique, cela ne fait pas obstacle à l'intégration des moyens électroniques dans le traitement et dans la relation des membres des instances dirigeantes. Il convient de noter que la loi 11/2007, du 22 juin, sur l'accès électronique des citoyens aux services publics a déjà établi dans sa première disposition additionnelle que des organes collégiaux pourraient être constitués et adopter des accords par voie électronique. Par conséquent, la nouvelle LRJSP ne peut pas être un pas en arrière dans l'application des médias électroniques, surtout lorsque ceux-ci sont les protagonistes des lois 40/2015 et 39/2015.

L'instrument approprié pour réglementer cette nouvelle forme de fonctionnement est le Règlement Organique Municipal (ROM), qui doit indiquer le fonctionnement des organes de gouvernance par voie électronique.

Contexte juridique

Loi 40/2015 :

Disposition additionnelle vingt et un. Organes directeurs collégiaux

« Les dispositions de la présente loi relatives aux organes collégiaux ne s'appliquent pas aux organes collégiaux du Gouvernement de la Nation, aux organes collégiaux de gouvernance des Communautés autonomes et aux organes collégiaux de gouvernance des Collectivités locales. »

Solutions connexes

e-NOTUM pour la conception et la mise en œuvre des communications électroniques internes.



Réalisé par Zendesk